top of page

La Swiss Enduro Series (SES) 2024 et la World Cup d'Aletsch

Dernière mise à jour : 27 juin

Bonjour, alors voici une nouvelle page qui ce tourne, et oui, après avoir terminé 18ème en Masters la saison passée on se réjouis des défis de cette année.


Le programme de cette année,



On se réjouis de faire tout ça mais avant, la préparation. En effet dès le mois de Mars c'est 3 mois de préparation avec Jimmy Bike and Ride



En plus de participer, et faire un meilleur résultat que celui de l'an passé (alors qu'on devient de plus en plus vieux), le défi est de motiver des jeunes et des adultes de la Romandie à participer.

Avec #L'AssociationVttRiviera Jimmy Bike and Ride tente de monter une équipe Enduro qui sur le long terme qui pourra représenter des talents Romands dans ces évènements. Ceci fait partie de l'objectif #SwissCycling, de développer notre sport en Romandie.


Croisons les doigts que des places de camping aux #SwissEnduroSeries seront bientôt bien occupés par des Welsch représentant l'équipe #AVR et #jimmybikeandride.


Bientôt des infos et des photos sur les premiers entrainements de la saison.


  1. La route vers la SES,


Alors après six semaines d'arrêt accident et 2 semaines de remise en train pour un ligament déchiré au genou, j'ai reçu le feu feu vert pour la reprise de la part du physio, ça m'a fait un bien fou, mais malheureusement mon genou était un peu dans le dur toute la semaine qui a suivi, croisons les doigts que je n'ai pas trop forcé.




2. La reprise de la descente


Voilà donc j'ai repris le gros vélo pour recommencer à enchainer des descentes, car il faut le dire, le cross country et la pump track ça va un moment mais bon. Ce fut un plaisir fou de retrouver les belles pentes du Chablais Vaudois, raides, pleins de racines, un doux mélange de Trail et de freeride.

En somme, de quoi vous dire de suite si le vélo est en ordre et si vous êtes en ordre.



Mais bon voilà, après 2 descentes, j'ai commencé à vouloir pousser un peu pour battre mes chronos et, arriva ce qui devait arriver quand on est trop motivé, on s'oublie, et on oublie que de pousser dans les graviers ce n'est pas une super idée. Le petit short de protection #evoc a été utile. Ma hanche a une sale troche, mais 3 jours d'ibuprofen, de crème a l'arnica et de bon dodo auront raison du bobo.


Vivement la suite.


3. Printemps Pourri


Alors nous voicis au mois de juin, et dans deux semaines, ma première course sera l'open EDR à Aletsch. J'espèrais pouvoir me faire une idée en roulant la première SES à Leukerbad le 15 et 16 juin, mais non, il y avait encore de la neige.

Alors il faut noter quand même, que de janvier jusqu'au mois de mars, il n'y avait pas de neige. Donc oui, Avril, Mai et Juin c'était la déprime. Moyenne de kilomètres 40, et le D+ 500. Alors je ne rechigne jamais trop à me faire une sortie pluie et boue, mais là, 3 mois, chaque week-end, c'est trop.


Bon je me suis resaisi, mais mes sorties descente sont pas top, en retard dans mes gestes, le manque d'anticipation, fait que je suis crispé et que je peine à passer des choses que je passe aisément d'habitude. Espérons que ça passera d'ici deux semaines car:



4. Une bonne sortie


Alors avec la GoPro on a plus tendance à faire des bêtises quand on roule car on veut se donner à fond, mais voici un mix qui rassure un peu. N'oubliez pas que je guide aussi sur les trails que vous voyez en vidéo donc n'hésitez pas.






5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page